Etude de cas

Découvrez une simulation basée sur la situation d'un de nos salariés portés

Fabien, ingénieur

Ingénieur télécoms et réseaux, Fabien est très bien référencé auprès de son Client qui est une SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique), ce qui lui permet d’obtenir des missions très régulières. Il a préféré opter pour le portage salarial car cela lui permet de refuser des missions peu intéressantes et de ne pas fermer la porte à d’éventuels autres clients.

Fabien facture entre 8000€ et 12.000€/mois, et il a choisi de recevoir en France un salaire net de 1500€. De cette manière, il est couvert par la Sécurité Sociale, cotise certes un peu moins pour la retraite, mais peut justifier d’un minimum de revenus en France. Son objectif initial était de dégager une réelle capacité de financement pour investir dans des valeurs boursières. Nous lui avons donc proposé une formule souple lui permettant de choisir comment il souhaite percevoir ses revenus supplémentaires.

Ce mois-ci, il facture 10.000€ HT à son client. Nous émettons la facture de 10.000€ et à réception du règlement de celle-ci, nous prélevons notre commission de portage salarial de 12%. Le solde est ventilé entre le salaire qu’il a choisi et le reste qui est mis à sa disposition au sein de notre Cabinet Coopératif d’ingénieurs localisé à Londres.

=

Parlons chiffres :

Commission : 10.000€ x 12% = 1.200€
Salaire brut : 1.500€ (net) x 2 (charges sociales) = 3.000€
Revenus complémentaires : 8.800€ – 3.000€ = 5.800€

Fabien a maintenant le choix de recevoir ses revenus additionnels de la manière suivante :

  1. Des revenus mobiliers perçus en France.
  2. Le reste à l’étranger.

Quelque soit l’option choisie, le revenu disponible de Fabien est : 1500€ salaire net en France + 5.800€ = 7.300€.

=

Ce mois-ci il a opté pour recevoir :

=> 1.500€ salaire net
=> 2.900€ de revenus mobiliers versés en France
=> 2.900€ versés sur son compte bancaire à l’extérieur.

Il devra s’acquitter de l’IRPP (Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques) sur la partie salaire et revenus mobiliers ainsi que 30% de flat tax sur ces derniers. 

 

 

=

Le mois dernier, à facture égale, il avait choisi un mix de revenus différent :

=> 1.500€ salaire net
=> 3.500€ de revenus mobiliers versés en France
=> 2.300€ versés à l’extérieur.

Notre Cabinet Coopératif déclare uniquement les honoraires versés en banque dans le pays de résidence fiscale.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter les témoignages de nos salariés portés.

Contactez-nous pour une étude gratuite et personnalisée

Nous vous expliquerons comment vous allez générer des revenus complémentaires exonérés.